Avec ou sans soutif?

Gaëlle a partagé lundi un post qu’elle a intitulé Seins en liberté surveillée. J’adore le titre. Personnellement, je ne porte plus de soutiens-gorge depuis des années. J’ai tenté d’en remettre un pour une soirée samedi soir dernier et j’ai tenu environ 2h… max. C’est dire si la liberté de mes seins m’ est précieuse.

Alors ce titre, Seins en liberté surveillée m’a fait tilter parce qu’en fait, en NZ, c’est facile de vivre NO BRA. Pas de regards sur vous. Pas de jugement affiché. Facile. Sauf que quand je rentre en France, ce n’est plus aussi simple. L’expression” liberté surveillée” prend tout son sens.

Aujourd’hui, je vous propose de revenir sur cette polémique, cette remise en question du soutien- gorge. Pour préparer ce live, j’ai tapé dans un moteur de recherche: “pourquoi porter des soutien-gorge”.

Tout est à disposition pour vous faire une opinion. Ce qui m’intéresse moi, vous le savez maintenant, ce sont les maux du corps et ce qu’ils disent de l’écart entre votre réalité et ce que vous souhaitez vivre.

Le soutien- gorge se situe parfaitement là : entre la réalité (du regard porté sur vous, de la nécessité de se conformer aux attentes de la société, de vous protéger) et de votre désir de vie (une femme libre, confiante, sauvage, accomplie… que sais- je !).

Retranscription

En termes purement physiologiques, les bienfaits du port du soutien- gorge n’ont pas été prouvé.

  • pas d’efficacité sur le maintien de la poitrine.

Après 5 grossesses, 4 accouchements, 4 allaitements plutôt long… l’arrêt du soutien- gorge a permis à ma poitrine de remonter de quelques centimètres dés la première année – et je ne suis apparement pas un cas unique.

J’en ai trouvé l’explication d’ailleurs: les ligaments de Cooper! Sorte de filet qui s’atrophie s’il n’est pas utilisé. 

Une étude de 2013 du professeur Rouillon a montré que “les mamelons remontent en moyenne de 7 mm par an”.
  • Les marques rouges sur le dos, les épaules laissées par le soutif: imaginez- vous à quel point la pression est forte sur vos tissus, sur votre peau ?

Comment vos cellules peuvent- elles être nourrie correctement, peuvent elles évacuer leurs déchets ?

Le gros soucis, c’ est la compression de la lymphe. Je ne vais pas vous faire un cours de biologie :)) Entendez que cette compression ne peut que avoir des conséquences.

La question se pose même pour le cancer du sein actuellement… un facteur parmi d’autres, on est bien d’accord. Ne faisons pas de raccourci hâtif.

En termes psychologiques, pour certaines d’entre nous, le soutif est important : il nous protège, du regard du jugement des autres… du regard, du jugement qu’on interprète nous, à partir de nos croyances, de nos expériences.

A quoi correspondent nos seins en termes de symboliques ? Que peut nous dire notre rapport à nos seins sur notre perception de nous-même?

Dans un précédent live, j’ai parlé de l’importance de prendre soin de ses seins pour profiter d’une sexualité nourrissante et lutter contre les troubles de la libido.

Parce que les seins, c’ est une porte d’entrée énergétique, un pôle positif nécessairement activé si vous voulez que votre pôle négatif, votre sexe s’ouvre et que votre énergie sexuelle circule. Je ne vais pas de nouveau m’attarder sur la sexualité ici, vous pourrez retrouver tous les lives précédents sur le blog ici ou .

Je veux juste vous rappeler les bénéfices de sentir vos seins. Ce que le soutien-gorge ne permet pas. Il ne permet pas non plus d’aimer vos seins tels qu’ils sont et c’est bien dommage.

Nos seins, conscience de ce que nous sommes, de notre générosité envers nous-même et les autres.
Nos seins, révélateurs de notre équilibre donner/ recevoir, féminin / masculin, vie affective / côté rationnel…

Nos seins, instruments politiques, je ne vais pas développer ici.

Il ne s’agit pas de vous proposer de jeter vos soutiens-gorge mais de mettre de la conscience dans ce que vous faites, dans votre posture.

Parce que oui, on se tient différemment sans soutif, on s’affirme différemment aussi.

Ce que je vous propose aujourd’hui c’ est de vous aimer tel que vous êtes, avec la poitrine que vous avez, de vous accepter:

Laissez-la prendre la place qui est la sienne, autorisez-vous à prendre la place qui est la vôtre!

Et c’ est possible si on ne cherche pas à correspondre à des modèles. Et il y a des moments où c’est confortable un soutien- gorge, des phases du cycle menstruel, des entrainements sportifs. Ne soyez pas radical, faites en fonction de vous, de vos besoins perso.

Ce changement d’habitudes nécessite un temps d’adaptation pour vos tissus aussi:

  • suivant la taille de votre poitrine, elle peut vous sembler lourde au départ.
  • Eviter les baleines, passez aux brassières et gardez les bush- ups pour les grandes occasions.
  • oubliez le soutif à la maison pour commencer par exemple,
  • utilisez la super position des vêtements pour respecter votre pudeur.

Bref, si vous vous sentez mieux sans soutif, n’hésitez pas.

Et si vos seins présentent des maux, des kystes, des symptômes, n’hésitez pas à me contacter pour en parler !
J’aide les personnes qui vivent leur corps comme un obstacle dans leur vie à mieux comprendre leurs forces et leurs faiblesses pour en tirer le meilleur et repenser leurs choix de vie.
Grâce à un cheminement en 5 étapes,
  • Vous identifiez des solutions qui vous correspondent puisqu’elles viennent de vous et non plus de l’extérieur.
  • Vous allez avoir des résultats puisque ce sont les vôtres.
  • Vous accédez à vos réponses personnelles, individuelles ; qu’il s’agisse d’améliorer vos relations, d’exercer un travail qui a du sens, d’être plus à l’aise avec l’argent comme avec votre corps ou votre sexualité.
  • Vous comprenez que votre rêve peut devenir réalité,
  • Vous établissez un plan d’action pour atteindre vos buts et le (les) réaliser.
  • Vous avez en mains VOTRE FEUILLE DE ROUTE INTERNE, LE MODE D’EMPLOI DE VOUS-MÊME.
Je vous offre une séance découverte de 20 minutes via skype pour vous aider à y voir plus claire: vous aurez une idée plus précise du contenu du message de votre corps et prendrez conscience de l’écart entre votre situation actuelle et vos désirs. Associé aux autres Trucs et astuces de santé que je vous ai déjà proposé, vous voilà armée pour vous réconcilier avec vous même et devenir votre propre thérapeute! Retrouver sur ce blog:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest